Finalement, c’est derrière leurs écrans d’ordinateurs, de téléphones ou de tablettes qu’ils ont été les plus virulents. Car hier soir, aucun des opposants à la récente campagne du Collectif Arc-en-Ciel sur les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT), n’a donné de la voix lors du débat organisé par l’association.

Une absence de dialogue que déplore Pauline Verner, coordinatrice et chargée de plaidoyer du collectif. Mais celle-ci se félicite néanmoins du soutien qu’a reçu l’association dans le cadre de la campagne. Durant le débat, les intervenants ont rappelé la nécessité de faire évoluer notre droit afin que disparaissent les discriminations actuelles contre la communauté LGBT.