Il y a plus d’un an, une triple évidence a frappé les pêcheurs artisans de l’océan Indien. Ils constituent l’écrasante majorité de la pêche dans la région. Leurs activités ont un réel potentiel de création d’emploi et de revenus accrus. Leurs innovations, faute de réseaux, restent cantonnées à leur pays.

C’est riche de ce constat qu’une cinquantaine de pêcheurs artisanaux professionnels venant des Seychelles, des Comores, de Madagascar, La Réunion et Maurice se sont rencontrés, en ce début de semaine, à Saint-Gilles à l’île sœur. L’objectif est désormais de mettre en place une coopération régionale entre pêcheurs à travers une structure représentative de tous les artisans du secteur dans la région. C’est au Comité régional des pêches maritimes de La Réunion qu’a été confiée la tâche d’élaborer les contours d’une structure régionale pour les pêcheurs artisanaux.

L’initiative bénéficie du soutien du projet SmartFish de la commission de l’océan Indien, dont l’un des objectifs est de promouvoir la participation du secteur dans la gestion des pêches. Durant leur séjour à La Réunion, les pêcheurs de la région ont pu découvrir les initiatives similaires menées dans d’autres régions du globe. Tout en s’informant des innovations dans le secteur de la pêche artisanale chez nos voisins.

pecheurs COI

 

Une délégation de pêcheurs était en visite dans un point de vente de poisson (à l’entreprise GIE) à l’Etang Salé, La Réunion.