Le président nigérien, Goodluck Jonathan a promis à Malala Yousafzai que les lycéennes manquantes « seront ramenées dès que possible ».

L’adolescente, en visite au Nigeria, a imploré le groupe islamique Boko Haram de libérer les 219 lycéennes, kidnappées en avril dans le sud de la ville de Chibok. Elle les surnomme même ses « sœurs ». Alors qu’elle a fêté ses 17 ans lundi, elle a déclaré que son vœu d’anniversaire cette année serait de bring back our girls (ramener nos filles) maintenant et en vie. En ajoutant qu’elles doivent être délivrées car elles n’ont commis aucun crime.

À savoir que Yousafzai est une jeune pakistanaise qui a survécu a un assassinat de taliban en 2012. Elle est depuis devenue une militante des droits des femmes pakistanaises mais aussi un symbole de la lutte pour l’éducation des filles. Elle s’est adressée aux Nations unis et a rencontré le président, Barack Obama. Elle est aussi la plus jeune à être nominée pour le prix Nobel de la paix.

En outre, après plusieurs attaques, le groupe islamiste Boko Haram a de nouveau frappé dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 juillet. Bilan de cette nouvelle attaque : 38 personnes tuées. De plus, selon les témoins locaux, l’armée nigériane a bombardé des villageois croyant s’en prendre aux insurgés islamistes. À noter que dan cette région, les attaques sont quasi quotidiennes. Les morts à déplorer depuis le début de l’année s’élèvent à plus de 2 500.

Sources : Mashable, Le Monde – Photo : Mashable