La phase de négociation technique sur le traité de non double imposition entre Maurice et l’Inde est terminée. Roshi Bhadain a ainsi confirmé, ce lundi, que le Joint Working Group entre les deux pays ne se réunira plus. Toutefois, affirme le ministre des services financiers, une lettre a bien été envoyée aux autorités indiennes afin de clarifier ou modifier certaines formulations du protocole d’accord signé le 1er juillet dernier. La nouvelle phase de discussion politique devrait toutefois se conclure très bientôt, selon le ministre. C’est ce qu’il dit avoir compris à l’issue d’une récente discussion avec le Haut-commissaire de l’Inde.

Pour Roshi Bhadain, le statu quo dans le traité entre les deux pays n’est pas une solution envisageable. Car cela condamne, affirme-t-il, les employés du secteur du global business local à n’effectuer que de menues tâches administratives. Le ministre goûte donc peut à l’opinion formulée récemment par Rama Sithanen à l’effet que le protocole d’accord du 1er juillet risque d’affecter drastiquement le secteur financier local. Pour Bhadain, ce type de critiques provient de personnes n’ayant pas participé aux négociations et qui défendent, accuse-t-il, les seuls intérêts des opérateurs locaux du secteur offshore.