Le Premier ministre indien est connu pour son utilisation quotidienne de Twitter et Facebook. C’est sur le réseau social que Narendra Modi a expliqué ce dimanche à quel point sa visite à Maurice, prévue pour ce mercredi 11 et jeudi 12 mars, sera « très spéciale ».

Dans son post sur Facebook, il explique ainsi sa joie d’être avec « ses sœurs et frères de Maurice » au moment où nous célébrons notre indépendance. Si le chef du gouvernement indien décrit les relations entre nos deux pays comme étant « solides », il dit toutefois sa détermination à travailler avec Sir Anerood Jugnauth pour les « raffermir davantage » sur une variété de sujets afin de réaliser notre « potentiel » commun.

Durant sa visite de 24 heures à Maurice, Narendra Modi aura une longue session de travail avec SAJ. Il procédera aussi à la signature d’une série d’accords entre les deux gouvernements. Le Premier ministre indien lancera également officiellement le nouveau patrouilleur des garde-côtes, le CGS Barracuda. Une visite à l’Aapravasi Ghat ainsi que le lancement des travaux du World Hindi Secretariat sont aussi prévus durant son court séjour dans l’île. Le point d’orgue de sa visite demeure toutefois sa participation ce jeudi 12, en tant qu’invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale au Champ de Mars.

Jeudi dernier, le journal indien The Hindu, expliquait les visées géostratégiques de la visite de Modi dans l’océan Indien. Selon l’article, le gouvernement indien cherche à multiplier les accords de coopération civiles et militaires avec plusieurs pays – Maurice, Seychelles, Sri Lanka, Maldives – de la région, afin d’y contrer l’offensive chinoise.

La tournée de l’océan Indien du Premier ministre de la Grande Péninsule le conduit cette semaine aux Seychelles, au Sri Lanka et à Maurice. La visite prévue aux Maldives a été annulée au dernier moments suites aux tensions politiques qui règnent dans l’archipel.