Une débandade dans les rues de Mumbai a fait 18 morts et au moins 60 blessés ce matin, selon IBN Live. L’incident est survenu alors que des dizaines de milliers de personnes s’étaient rassemblées pour rendre hommage à un chef religieux, Syedna Mohammed Burhanuddin, décédé hier (vendredi 17 janvier).

Le commissaire de police de la ville de Mumbai, Satyapal Singh, rapporte à l’Associated Press que la bousculade s’est produite aux alentours d’une heure du matin (heure indienne), au moment où les portes de la demeure de Burhanuddin se renfermaient et la foule se pressaient. 18 personnes sont mortes étouffées. Narendra Modi, candidat au poste de premier ministre du parti BJP, a exprimé ses condoléances aux familles endeuillées, rapporte IBN Live.

Le commissaire Singh admet des lacunes dans le contrôle de la foule et qu’il n’y avait pas assez de policiers. « Ni les organisateurs, ni la police pensaient voir tant de gens », a-t-il déclaré à IBN Live. Selon les images des télévisions indiennes, les rues de Malabar Hill, une banlieue de la capitale économique indienne, ont été envahies par des fidèles tout de blanc vêtus en signe de deuil.

Le chef religieux Syedna Mohammed Burhanuddin a succédé à son père à la tête des Dawoodi Bohras en 1965. Il est mort à l’âge de 98 ans (102 ans selon le calendrier Islamique) d’une crise cardiaque. Il sera enterré à côté de son père dans le mausolée Raudat Tahera dans le sud de Mumbai.

Photo : Sam Panthaky/AFP/Getty Images