Moody’s estime qu’une « forte impulsion au niveau des politiques publiques » entraînera une croissance « rapide et soutenue » dans certains Etats d’Afrique australe. Toutefois, l’agence de notation ne classe pas Maurice parmi ces pays. Dans son rapport Sovereigns — Sub-Saharan Africa: Negative Outlook Amid Liquidity Stress, Low Growth, Political Risk, Lucie Villa, Vice-President and Senior Analyst de l’agence, estime que les taux de croissance du pays de 2016 à 2018 seront relativement les mêmes que les années précédentes.

growth-forecast

Dans le document circulé ce 10 janvier, l’agence de notation estime que les niveaux de dette publique et la croissance économique modeste chez la plupart des pays d’Afrique australe mèneront à des difficultés pour le remboursement des emprunts des Etats mais aussi pour le financement de leurs projets de développement.

Moody’s note que si le volume de déficit budgétaire est en augmentation dans tous les pays de la région, le niveau d’endettement global devrait se stabiliser, notamment grâce à l’action des Etats pour réduire leurs dettes et contrôler leurs déficits publics.

Dans le cas de Maurice, Moody’s constate ainsi que la dette publique, comme un pourcentage du produit intérieur brut (PIB) de Maurice, devrait augmenter très légèrement durant la période 2016-2018.

fiscal-deficit-and-debt

Lucie Villa estime que 7 des 19 pays étudiés pourraient connaître une détérioration de leur notation et de leur performance économique. Maurice fait, lui, partie d’un groupe de 11 pays dont les notations devraient rester stables. Seul le Sénégal, selon Moody’s verra une amélioration de son rating.

general-outlook

Si Moody’s estime que le risque politique est un facteur qui pourrait influencer la performance économique et la notation de nombreux pays de la région, Lucie Villa affirme que Maurice (avec sa notation Baa1 stable) et le Botswana sont les deux seuls pays de la région où ce risque est « très faible ».

political-risks

Autre bon point noté par Moody’s : la conséquente réserve en devises du pays. Avec des réserves représentant environ 60% de son produit intérieur brut, Maurice est le pays le mieux assuré de la région. Même si Moody’s prévoit que le niveau des réserves devrait baisser légèrement entre 2016 et 2018.

forex-reserves