La Fifa devrait enquêter sur des photos postées sur les réseaux sociaux montrant des fans allemands, le visage grimé de peinture noire, pendant la rencontre Allemagne-Ghana hier. Une utilisatrice d’Instagram, assistant à la rencontre, a indiqué sur son compte avoir dénombré « huit Allemands arborant des black face » au moment de sa communication.

Les clichés, indique Delia Fischer, responsable de la communication, seront étudiés par la commission discipline de la Fifa. Car considérés comme une insulte raciste.

« Dans les stades, indique Delia Fischer, nous avons des stewards qui ont pour consigne d’enlever toute banderole ou autre support à caractère discriminatoire ou raciste. » La porte-parole de souligner la politique de tolérance zéro de la Fifa vis-à-vis des actes de discrimination ou de racisme, telle qu’inscrite dans les statuts de l’instance mondiale du foot.

Celle-ci se penchera également sur le cas d’un homme entré torse nu sur le terrain lors du même match, sur le stade de Fortaleza. Le barbu arborait sur l’abdomen une inscription faisant penser à un message néo-nazi. Le double « H » suggérant « Heil Hitler », et les deux « S », d’une typologie similaire à celle utilisée pour les Waffen-SS, la branche armée du parti nazi.

neo nazi

Photo (Patrik Stollarz / AFP via France TV Info) : Un streaker néo-nazi sur le terrain lors du match Allemagne-Ghana, à Fortaleza (Brésil), le 21 juin

Source : Buzzfeed, RTL