L’avocat a descendu en flammes celle qui a été un temps sa cliente quand elle était encore présidente. Pour Yousuf Mohamed, la commission d’enquête décidera qui de lui ou d’Ameenah Gurib-Fakim dit la vérité. Car pour l’homme de loi, c’est un non-sens qu’il dise à sa cliente qu’elle ne peut pas instituer une commission d’enquête pour ensuite lui indiquer qu’elle peut le faire «tactically».

Yousuf Mohamed n’a pas été tendre envers l’ancienne présidente de la République, expliquant lors de son audition devant la commission d’enquête sur cette dernière qu’elle n’est pas «totalement innocente». A sa sortie de son audition, le témoin du jour a affirmé qu’Ameenah Gurib-Fakim lui a fait du tort alors qu’il n’a fait qu’aider «une dame en détresse».

LIRE