Follow Us On

Slider

Yousuf Mohamed est catégorique. L’annonce de Vishnu Lutchmeenaraidoo au Parlement ce matin n’a « aucune valeur juridique ». L’avocat de la famille Rawat explique, en effet, que le ministre des Finances est allé vite en besogne en affirmant que Dawood Rawat est disposé à vendre l’ensemble du conglomérat qu’il possède à Maurice pour une roupie symbolique. Pour cause, il estime que c’est « sous la contrainte » que son client a été appelé à avaliser cette offre. « Cette lettre a été rédigée à Maurice puis scannée et envoyée à mon client qui se trouve à l’étranger pour qu’il l’approuve », révèle le juriste. Celui-ci trouve l’offre d’autant plus scandaleuse que le groupe BAI possède des actifs conséquents à Maurice.

Autre motif d’agacement, l’intervention que Me Mohamed juge intempestive du ministre de la Bonne gouvernance dans le dossier. « Je ne comprends pas pourquoi c’est à Roshi Bhadain mais aussi à Ravi Yerrigadoo d’intervenir dans ces dossiers alors qu’il y a des institutions et des receiver managers chargés de le faire. En quelle capacité ces super ministres VVIP prennent-ils en main ce dossier ? »

Devant la tournure des événements, Yousuf Mohamed dit être en consultation avec la famille Rawat pour déterminer les actions juridiques à suivre. « Il y en aura », promet le juriste. Qui n’exclut pas que des représentations aient également lieu par rapport à la décision de la Banque de Maurice de révoquer le permis d’opération de la Bramer Bank.

Photo d’archives

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News
PNQ: Et la Bramer devient la National Commercial Bank avec l’aide de l’État

Ce n’est finalement pas la State Bank of Mauritius, mais une nouvelle entité qui reprendra les activités de la Bramer...

Close