Yousuf Mohamed est catégorique. L’annonce de Vishnu Lutchmeenaraidoo au Parlement ce matin n’a « aucune valeur juridique ». L’avocat de la famille Rawat explique, en effet, que le ministre des Finances est allé vite en besogne en affirmant que Dawood Rawat est disposé à vendre l’ensemble du conglomérat qu’il possède à Maurice pour une roupie symbolique. Pour cause, il estime que c’est « sous la contrainte » que son client a été appelé à avaliser cette offre. « Cette lettre a été rédigée à Maurice puis scannée et envoyée à mon client qui se trouve à l’étranger pour qu’il l’approuve », révèle le juriste. Celui-ci trouve l’offre d’autant plus scandaleuse que le groupe BAI possède des actifs conséquents à Maurice.

Autre motif d’agacement, l’intervention que Me Mohamed juge intempestive du ministre de la Bonne gouvernance dans le dossier. « Je ne comprends pas pourquoi c’est à Roshi Bhadain mais aussi à Ravi Yerrigadoo d’intervenir dans ces dossiers alors qu’il y a des institutions et des receiver managers chargés de le faire. En quelle capacité ces super ministres VVIP prennent-ils en main ce dossier ? »

Devant la tournure des événements, Yousuf Mohamed dit être en consultation avec la famille Rawat pour déterminer les actions juridiques à suivre. « Il y en aura », promet le juriste. Qui n’exclut pas que des représentations aient également lieu par rapport à la décision de la Banque de Maurice de révoquer le permis d’opération de la Bramer Bank.

Photo d’archives