Paul Bérenger condamne l’attitude du Premier ministre à l’égard de ceux qui s’opposent au Metro Express. Toutefois le leader du MMM n’a pas fait une croix sur le projet. Il explique ainsi que c’est à la lumière du rapport des consultants étrangers mais aussi de la « feasibility study » finale que les mauves arrêteront leur position.

La position par rapport à la partielle est, elle, connue. Bérenger affirme que si le MMM lance sa campagne pour le scrutin à Belle-Rose/Quatre-Bornes, le parti se prépare déjà aux élections générales. Qui, rappelle le chef des mauves, ne tarderont pas. Celui-ci précise également une nouvelle fois qu’il n’est pas question d’un rapprochement entre le MMM et le MSM.