Follow Us On

Slider

Le gouvernement n’assume pas sa responsabilité d’encadrement envers les jeunes en difficulté. Notamment ceux placés dans les centres de détention pour mineurs. Ceci a pour effet, disent les animatrices de la commission, la déscolarisation d’enfants encore au primaire. Le peu d’engagement des autorités pour lutter contre l’usage des stupéfiants chez les jeunes a également été décrié. De même que le manque d’attention par rapport à la violence que subissent les femmes.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] VIH-Sida: Pils dénonce «la politisation» de la lutte et «des positions idéologiques inacceptables»

Pour Nicolas Ritter, l’humeur n’est pas vraiment à la fête pour les 20 ans de Prevention Information Lutte contre le...

Close