Steven Obeegadoo estime que la ministre de l’éducation « joue avec l’avenir des enfants à deux semaines des examens ». Selon lui, Leela Devi Dookun-Luchoomun a été influencée par une « poignée de bureaucrates ». C’est ainsi que le président de la Commission éducation du MMM a critiqué, ce mercredi, la décision du ministère de l’éducation d’exiger un taux d’assiduité de 90% des élèves éligibles pour le paiement de leur frais d’examens par l’Etat.

Le MMM demande au Premier ministre d’intervenir en annulant cette condition. Obeegadoo propose, dans la foulée, que cette mesure soit appliquée après consultation avec les enseignants, élèves et parents.