Les cadres mauves l’évoquaient régulièrement en coulisses depuis quelques semaines. Ce dimanche, c’est devant les militants de son assemblée des délégués que Paul Bérenger a ouvertement parlé d’un « complot » de francs-maçons au sein du MMM. C’est ce qui est à l’origine du récent départ de plusieurs membres du parti selon le chef des mauves. Qui a néanmoins admis qu’il y a de « bons francs-maçons » avant d’affirmer que « saki bezer vremem bezer ».

Ajay Gunness, le secrétaire général du MMM, a été le premier à évoquer publiquement la question dans un entretien à l’express.