Ivan Collendavelloo est catégorique: tous les députés du Muvman Liberater voteront en faveur du projet de loi Good Governance and Integrity Reporting (GGIR). Toutefois, le leader du parti admet qu’il y a des « améliorations » possibles. Notamment par rapport à la concentration de certains pouvoirs aux mains du ministre de la bonne gouvernance, mais également au sujet de la nomination des membres du Integrity Reporting Services Agency. Collendavelloo estime toutefois que les discussions à ce sujet se passeront en bonne intelligence « entre partenaires » et qu’une solution sera trouvée.

Commentant les critiques exprimées par l’opposition au sujet du projet de loi et de l’amendement constitutionnel, le patron du ML a déploré un argumentaire « hystérique ». Retorquant que ceux qui s’opposent le plus à une future GGIR ont probablement des choses à cacher.