Elle ne repart pas avec une couronne. Mais l’expérience Miss World, soutient Véronique Allas, a été avant tout une aventure humaine.

La finale de l’édition 2016 du concours de beauté a eu lieu ce 18 décembre, au MGM National Harbor, dans le Maryland, à quelques kilomètres au sud de Washington.

Originaire de Rodrigues, la jeune femme de 20 ans a, durant son séjour, entretenu des relations amicales avec d’autres concurrentes. Priyadarshini Chatterjee, la représentante de l’Inde, la décrit ainsi comme enthousiaste, dévouée et affectueuse sur sa page Facebook.

Credit : Miss World India/Facebook

Credit : Miss World India/Facebook

« Les concurrentes sont magnifiques, amicales et aimables. Je ne parle pas espagnol mais je m’entends bien avec celles qui ne parlent que cette langue. J’ai le sentiment d’avoir fait le tour du monde à travers mes relations avec elles », confie Véronique Allas.

Un des moments forts de son voyage, dit-elle, a été sa visite à New York. Où elle a assisté à une comédie musicale à Broadway et voir la statue de la Liberté.

A Rodrigues, Véronique vit avec sa mère et son grand-père mais elle habite à Maurice dans le cadre de ses études tertiaires à l’université de Maurice. « J’ai eu une enfance difficile et la clé de ma réussite a été l’éducation que j’ai reçue au sein de ma famille et aussi à l’école. »

Etudiante en Tourism and Recreational Management, la jeune femme ambitionne de devenir entrepreneur tout en essayant d’évoluer dans le monde de la mode.

A l’issue du concours, c’est Stephanie Del Valle du Porto Rico qui a remporté la couronne. Ses premières et deuxième dauphines sont Yaritza Reyes de la République dominicaine et Natasha Mannuela d’Indonésie. Les concurrentes des Philippines et du Kenya se sont aussi démarquées en terminant dans le top 5.

Miss India n’a, elle, pu aller au-delà du Top 20.

Cette 66édition a réuni des représentantes de plus d’une centaine de pays. La finale n’a pas été exempte de polémiques, des internautes relevant sur les réseaux sociaux le fait que le jury comprenait les anciens directeurs nationaux du concours au Porto Rico et en Indonésie.