Par une boutade ou un «no comment». C’est ainsi que la plupart des ministres ont choisi de réagir aux sollicitations des journalistes sur l’actualité de la semaine avec Ravi Rutnah et Ravi Yerrigadoo en vedette.

Si personne ne s’est prononcé sur l’éventuel retour de l’ancien Attorney General au Conseil des ministres, Sudhir Sesungkur a, lui, commenté la volte-face de Hussein Abdool Rahim au sujet de ses accusations contre Ravi Yerrigadoo et appelé la presse à être plus responsable dans son rôle de contre-pouvoir.