Le leader du MMM estime que les « windfall gains » réalisés par le Central Electricity Board permettront à l’institution d’engranger des bénéfices avoisinant les Rs 3,5 milliards pour l’année 2015. Alors que la direction de l’institution annonce un chiffre plus conservateur de Rs 2,5 milliards. Pour Paul Bérenger cette situation doit conduire le CEB à réduire ses tarifs.

Selon lui, l’argument selon lequel les bénéfices doivent être retenues pour procéder à l’achat de nouveaux générateurs ne tient pas. Dans la mesure où ce type d’acquisition est traditionnellement effectué à travers des prêts de bailleurs de fonds internationaux et non à partir des fonds propres de l’institution.

Répondant à une question de la presse, ce samedi, Paul Bérenger a confirmé l’élection de sa fille Joanna au poste de présidente de l’aile de la circonscription Vacoas/Floréal (no 16). Et de préciser que c’est par bulletin secret que cette « militante comme une autre », a accédé à ce poste.