« Il est primordial de protéger des données personnelles en sécurisant les contrats avec les prestataires de Cloud Computing. » Le rappel est de Drudeisha Madhub, Data Protection Commissionner du Data Protection Office. Cette instance a organisé, en collaboration avec Microsoft îles de l’océan Indien et du Pacifique francophone, un atelier de travail sur la protection des données et de la vie privée.

Le thème : « Data Protection – A must for today’s business ». A l’intention d’une centaine de cadres des secteurs public et privé. En effet, les technologies évoluent vite. Les réglementations et les pratiques l’encadrant doivent donc s’y adapter pour assurer une meilleure protection des données et de la vie privée.

Ainsi, souligne Drudeisha Madhub, bien que « la sécurité du système et des données confidentielles stockées dans le Cloud sont la responsabilité de l’organisation, le fournisseur de ce service est également lié par les obligations de l’organisation, cela par le biais d’un contrat écrit, conformément à l’article 27 de la DPA (Data Protection Act) ».

Pour Paul Bunting, Country Manager chez Microsoft océan Indien et Pacifique francophone, il ne fait aucun doute : « Si Maurice ambitionne de faire des TIC l’un de ses piliers économiques, il est sage de placer la protection des données en haut de l’agenda politique. »

Intervenaient également : Eduardo Ustaran, expert mondialement reconnu dans le domaine de la protection de données et de la vie privée, et membre du Conseil d’administration de l’International Association of Privacy Professionals ; Brendon Lynch, Chief Privacy Officer, Microsoft Corporation, ; Angela Ng’ang’a, Corporate Affairs Lead ESA & IOI, Microsoft Corporation ; et Njeri Olweny, Corporate Attorney ESA & IOI, Microsoft Corporation.