Chez Microsoft, hier, l’heure était aux premières fois. En effet, la première version de Microsoft Office pour iPad a été dévoilée par le nouveau boss de la compagnie, Satya Nadella. Pour sa première présentation, le successeur de Steve Ballmer a signifié son intention de voir sa firme se focaliser sur les applications mobiles.

Une version gratuite de l’application d’Office sera disponible sur iPad. Elle fonctionnera alors comme une plateforme de lecture. Mais si l’on veut modifier les documents, il faudra souscrire à un abonnement payant à Office 365 sera nécessaire pour pouvoir modifier les textes. Le tarif : au minimum 60 dollars par an (quelque Rs 1 810) pour les entreprises, et 40 de plus pour les particuliers. Les trois logiciels clés de Microsoft : Word, Excel et Powerpoint.

Avec Office sur iPad, Microsoft vise la clientèle de l’iWork et de Google Docs, faisant par la même occasion augmenter ses revenus. En effet, il est estimé que les recettes de la compagnie augmenteront par environ 4 milliards de dollars. Les actions de Microsoft ont d’ailleurs augmenté d’1 % juste après cette annonce.

C’est lors d’une conférence de presse, hier, que les cadres de la compagnie ont dévoilé la version entièrement tactile d’Office pour iPad. Et symboliquement, aucun logiciel marchant sous Windows n’a été présenté en parallèle, marquant le changement de politique entre Ballmer et Nadella. « Nadella se focalise sur Cloud, il se concentre sur ce qui marche bien et sur ce qui fera le futur », a déclaré Daniel Ives, analyste à FBR Capital Markets, à Reuters. Sous la direction de Ballmer, il fallait acheter une tablette Microsoft pour avoir accès à Office. « Les chiffres montrent que cela n’a pas marché », souligne l’analyste Rob Koplowitz à Forbes.

Cette annonce tombe à une période où les consommateurs utilisent de plus en plus des applications de productivité. D’ailleurs, Nadella a annoncé d’énormes innovations relié à Windows. « Nous avons un énorme agenda pour Windows », a-t-il indiqué à Forbes.

Sources : Forbes, Reuters – Photo : Reuters