Follow Us On

Slider

Ce n’était pas une surprise. C’est à la mi-journée aujourd’hui, à l’issue du bureau politique du PMSD, que Jacques Panglose a officialisé l’expulsion du ministre du tourisme. La hiérarchie des bleus lui reproche de s’être « dissocié de la philosophie du PMSD à travers ses attitudes et ses actions. »

Dans un communiqué, le PMSD dit avoir observé un changement chez Sik Yuen depuis les élections générales de 2010. A l’unanimité le bureau politique a ainsi trouvé que « garder Michael Sik Yuen au sein du parti serait une hypocrisie. »

Le ministre du Tourisme conserve son portefeuille du Tourisme. Le seul habilité à le démettre de ses fonctions étant le Premier ministre. Le parti de Xavier Duval n’a d’ailleurs pas demandé la révocation de Sik Yuen comme ministre, mais a néanmoins lancé un message clair à Navin Ramgoolam : « [le PMSD] ne fera partie d’aucune alliance où Michael Sik Yuen sera candidat. »

Le ministre du tourisme a pour sa part réagi avec sang-froid suite à son expulsion disant ne pas vouloir répondre aux « coups bas » qui lui ont été donnés à travers la presse durant les dernières semaines. Sik Yuen souhaite siéger en ministre indépendant au sein du gouvernement pour le moment. En attendant de discuter de sa situation avec le Premier ministre dans les jours à venir. Si le ministre du Tourisme n’a pas évoqué la possibilité de son adhésion au parti travailliste lors de son court point de presse d’aujourd’hui, il dit toutefois soutenir Navin Ramgoolam « à 100%.» 

Facebook Comments