Il y a quelque temps, nous vous parlions du patron des Knights Templar, un enseignant devenu baron de la drogue. Son cartel a, aujourd’hui, des sources de revenus autre. Son « commerce » s’est, en effet, diversifié dans l’extraction et la transportation du minerai de fer, de même que l’extorsion. Et cette nouvelle activité lui rapporte bien plus que le commerce de stupéfiants.

C’est ce qu’a expliqué récemment Alfred Castillo, envoyé spécial du gouvernement mexicain dans l’Etat du Michoacán, région contrôlée par les Knights Templar : « Ils ‘taxent’ tout le processus à un tarif de 9 livres (Rs 450) la tonne, de l’extraction à l’exportation en passant par le traitement, le stockage et les permis. »

Alonso Ancira, président de la National Chamber of the Iron and Steel, lui fait écho. Et il estime à 1 milliard de dollars les profits réalisés, en 2013, par les différents cartels de drogues rien que pour le commerce de minerai. En 2012, près de 50 % des exportations de minerai vers l’Asie provenait du port de Lazaro Cardenas, contrôlé par les Knights Templar. Avec ces derniers, le champ d’intervention des cartels s’élargit donc aux commerces florissants des régions où ils sont implantés.

« Ce sont des firmes multinationales qui réagissent aux fluctuations du marché et qui font ce qu’ils faut pour rester dans le business », avance Samuel Logan, directeur de la firme de consultants en sécurité, Southern Pulse. Et on dénombre au moins une douzaine d’« organisations » de ce type qui exploitent aussi les mines.

A Michoacán, les Knights Templar ont la mainmise sur tout, même sur les politiciens et la police. Mais le gouvernement mexicain riposte, notamment en s’attaquant aux ressources financières. En novembre dernier, les autorités ont repris le contrôle du port de Lazaro Cardenas. Et ont saisi environ 199 000 tonnes de fer dans le port de Lazaro Cardenas depuis. Plusieurs membres imminents des cartels ont été tués ou arrêtés lors de différentes opérations.

Photo (Associated Press via The Daily Mail) : La police fédérale survolant la rivière Balsas, près de Lazaro Cardenas. Le commerce de minerai de fer, qui passe par ce port, est la plus grosse de revenus d’un cartel de la région.

Source : The Daily Mail