Alors que les critiques se multiplient sur le manque de transparence autour du projet de métro léger, Nando Bodha joue la carte de l’apaisement. « Tout se fera dans la transparence », réitère le ministre du Transport.

Il souligne, par le biais d’un communiqué, que l’exercice d’appel d’offres pour le constructeur est toujours en cours. Et, comme il l’avait précisé la semaine dernière, que les projets finaux des deux soumissionnaires sont attendus le 14 avril. Des offres sur lesquelles Afcons et Larsen & Toubro travaillent toujours.

Des représentants des deux firmes sont à Maurice en ce moment, indique le ministre du Transport. Cela dans le cadre de sessions de travail avec la Singapore Cooperation Enterprise « visant à peaufiner leurs offres ». Celle-ci agit comme consultant sur le projet.

A l’issue de l’allocation du contrat, « tous les chiffres et les documents nécessaires seront rendus publics », assure Bodha.

Hier, Paul Bérenger a rappelé que le ministre s’était engagé, il y a trois mois, à rendre publics les documents relatifs au métro léger. Durant ces dernières semaines, les autres partis d’opposition ont aussi remis en cause le budget annoncé de Rs 17 milliards, estimant qu’il est sous-évalué.