La cérémonie officielle de pose de la première pierre a eu lieu, en ce moment, au parking d’IBL, au Caudan Waterfront. Là où se dressait autrefois un terminal de train. Plus tôt dans la journée, les parties mauricienne et indienne ont signé divers accords, dont celui ayant trait au financement du projet de métro léger.

Les documents portent sur les projets qui seront financés par l’enveloppe de 353 millions de dollars de la Grande péninsule. Ce Special Economic Package vient soutenir le Metro Express, la construction d’un nouveau bâtiment pour la Cour suprême, le projet de tablettes tactiles au primaire, la construction de logements sociaux et celle d’un nouvel hôpital ENT.

Dans la foulée, des accords ont été signés avec des entreprises du secteur public indien. Ainsi, RITES Ltd agira en tant que consultant sur le projet de métro léger ; EDCIL sur celui des tablettes ; et NBCC sur la construction du bâtiment de la Cour suprême.

RITES agira également comme consultant dans le cadre de la préparation d’un rapport de projet détaillé pour le projet Trident. Soit le quartier général des gardes-côtes.

Autre document signé : une annexe à l’accord-cadre entre Indian Oil Corporation, Mangalore Refineries and Petrochemicals, et la State Trading Corporation pour le projet de bunkering en carburant à Albion. Les travaux pour la préparation du rapport de projet détaillé démarreront bientôt, indique le haut-commissariat indien.accords-entre-linde-et-maurice accords-entre-linde-et-maurice-2 accord-entre-linde-et-maurice-trident