Pour le leader du MMM, les explications fournies par le ministre des Infrastructures publiques sur les dégâts causés par les travaux du Metro Express à Rose-Hill ne sont que du «blabla». Il critiquait les réponses de Nando Bodha au Parlement, ce 9 novembre. Paul Bérenger estime que les commerçants et autres riverains qui ont subi des préjudices à la suite de la rupture d’un conduit principal du tout-à-l’égout à Rose-Hill peuvent réclamer des dédommagements à Larsen & Toubro, le constructeur du Metro Express.

Bérenger a également critiqué la lenteur des autorités à faire la lumière autour de la saisie de 110 kilos d’héroïne au large du Coin de Mire, le 30 octobre. Pour le chef du MMM, la police n’a pas été en mesure, jusqu’ici, de fournir des indications précises sur les commanditaires de la cargaison ainsi que sur les propriétaires du puissant hors-bord qui transportait la drogue.