Follow Us On

Slider

La justice lui accorde le bénéfice du doute. Les allégations contre l’accusé Joachim Josué Roméo ont été rayées en Cour intermédiaire. La magistrate Meenakshi Bhogun souligne, dans son jugement rendu ce lundi 5 novembre, que «this Court is far from being convinced that the accused guilt and I find it easier to afford the accused, a benefit of doubt under each charge».

Joachim Roméo, entrepreneur, était accusé d’avoir insulté et menacé de tuer Sandhya Sinatambou (photo), l’épouse du ministre de l’Environnement Etienne Sinatambou.

La responsabilité de prouver la culpabilité de l’accusé revient à la poursuite, a fait ressortir la magistrate. Or, le Parquet n’a pu prouver la culpabilité de l’accusé hors de tout doute raisonnable.

En revanche, Roméo a non seulement nié les accusations contre lui mais il a passé l’épreuve du contre-interrogatoire et donné une version cohérente, a encore noté la magistrate.

L’épouse du porte-parole du gouvernement avait porté plainte contre cet entrepreneur de 55 ans le 20 février dernier, l’accusant de l’avoir menacée à l’étude des Sinatambou, sis à la rue Sir Virgil Naz, à Port-Louis. La police l’avait interpellé dès le lendemain. Ce différend porte sur la vente d’un terrain.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News
[Vidéo] Interdits d’opérer à Ebène, des marchands ambulants manifestent

L’ordre, disent-ils, est venu de la direction de Landscope Mauritius. Des marchands ambulants, qui vendent surtout de la nourriture à...

Close