Imam, pandit, rabbin, prêtre… Les représentants du Conseil des religions présents lors de la cérémonie à Rose-Hill, ce jeudi soir, ont tous rappelé qu’aucune religion ne prône la violence. C’est le même message qu’ont martelé les ministres Ivan Collendavelloo, Nando Bodha et Anil Gayan, également présent pour l’occasions. Le ministre de la Santé a même rappelé à ceux présents à quel point il a lui-même été affecté par un acte de terrorisme. Ayant perdu son beau-frère lors de l’attentat au Taj Mahal Hotel de Mumbai, en novembre 2008.