Chacun avait son propre motif de satisfaction. Pour Maneesh Gobin, président du comité parlementaire de l’ICAC, la cordialité dans laquelle les membres du gouvernement et de l’opposition ont travaillé ce lundi est sans précédent. Au MMM, c’est Veda Baloomoody qui s’est chargé de noter avec satisfaction que les membres du comité ont pu poser un certain nombre de questions au directeur général de la commission anticorruption, Lutchmeeparsad Aujayeb, ainsi qu’à deux membres de son board. Shakilla Bibi Jhungeer, qui avait soumis, puis repris sa démission, et Narainkrishna Peerun ont, en effet, pu être interrogés lors de la réunion de ce lundi.

Si le MMM avait annoncé sa volonté de demander la suspension du directeur général de l’ICAC, cette demande n’a pas été formulée ce lundi. Les membres du comité s’étant entendus que cela serait inapproprié au moment où la justice examine, en ce moment, le recours de Satyajit Boolell dans l’affaire Sun Tan Hotels ainsi que les affidavits jurés par la police et l’ICAC pour répondre aux propos du directeur des poursuites publiques.