Le Premier ministre qualifie l’accord « d’historique ». L’entente entre Air Mauritius et l’aéroport Changi de Singapour ainsi que Singapour Airlines et ses filiales permettra d’établir un corridor entre l’Asie et l’Afrique que les deux pays desserviront conjointement. Si le nombre exact de voyageurs n’a pas encore été quantifié, Arjoon Suddhoo, le président du conseil d’administration d’Air Mauritius, précise que ce développement permettra à Maurice de proposer une offre alternative à Dubaï pour les personnes voulant voyager entre l’Afrique et l’Asie.

Si le plan d’exécution fonctionne bien, le corridor aérien pourrait être inauguré le 12 mars 2016. Le Premier ministre précise que dans un premier temps, Air Mauritius assurera 3 vols hebdomadaires vers Changi pour ensuite augmenter sa fréquence à cinq. Si le président du transporteur national confirme que ce nouvel accord nécessitera la location temporaire d’un gros porteur, sir Anerood Jugnauth précise qu’avec Vishnu Lutchmeenaraidoo, ils se sont déjà entendus pour la location de deux avions par Air Mauritius.

Interrogé sur la direction d’Air Mauritius, Arjoon Suddhoo a révélé que le conseil d’administration se réunira le 30 octobre pour arrêter son choix de Chief Executive Officer. Un Mauricien, Sushil Baguant, ancien cadre d’Air Mauritius, et l’Allemand Gabriel Tillmann, précédemment Executive Vice-President chez Qatar Airways, partent favoris.