Attendu à l’ICAC à 9h30 ce matin, Vishnu Lutchmeenaraidoo n’était pas encore arrivé à 10h. Pour cause, un de ses hommes de loi a contacté la Commission anticorruption pour demander le renvoi de l’interrogatoire du ministre. L’avocat expliquant que son client n’a pas eu suffisamment de temps pour l’informer des détails de l’affaire avant l’audition.

La lettre de renvoi a été déposée à 9h au quartier général de l’Independant Commission Against Corruption à Moka. Loin d’agréer à la demande, l’ICAC a demandé à Vishnu Lutchmeenaraidoo de se rendre à Moka le plus vite possible. De préférence, aujourd’hui lundi matin. Mais le ministre des Affaires étrangères ne se présentera finalement pas devant la Commission anticorruption, ce lundi. Il ne s’est d’ailleurs pas encore engagé à s’y rendre à une date et une heure précise.

D’ici là, l’ICAC a transmis une demande d’interdiction de quitter le territoire à l’encontre de Vishnu Lutchmeenaraidoo au Passport and Immigration Office, le ministre étant détenteur d’une double nationalité.