Pour le Haut-commissaire indien à Maurice, les incertitudes liées à l’avenir du traité fiscal dissipées, les secteurs privés indien et mauricien regardent l’avenir plus sereinement. Selon Abhay Thakur, c’est ce qui explique pourquoi les négociations entre l’Inde et Maurice, en vue de la finalisation d’un Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement, permettra de renforcer considérablement les échanges commerciaux entre les deux pays dans les deux à trois années à venir.

Vishnu Lutchmeenaraidoo place la conclusion future de cet accord dans un cadre plus global. Pour le ministre des Affaires étrangères, Maurice pourra prendre avantage du CECPA mais aussi de ses accords de libre-échange avec les blocs régionaux en Afrique pour devenir « incontournable » sur l’axe commercial Inde-Afrique dans un futur proche.