Les retardataires s’en mordront sûrement les doigts d’avoir attendu la dernière minute. Plus aucune place n’est disponible pour l’unique concert de Bluey Maunick et de son groupe Incognito au MGI.

Rama Poonoosamy reconnaît qu’il ne s’attendait pas à ce que le concert soit « sold out ». Le directeur de l’agence Immedia, organisateur de cette soirée, se réjouit que les mélomanes soient au rendez-vous de ce spectacle qui promet d’être exceptionnel.

Le jazz band sera au pays jusqu’au 18 mai, précise-t-il. Il animera une masterclass à Medine, le lundi 16 mai. Des rencontres avec des musiciens de jazz de l’île sont aussi au programme, indique Rama Poonoosamy.

Le fils du poète Edouard Maunick et sa douzaine de musiciens et chanteurs ont seize albums – sans compter les compilations, remix, et albums live – à leur actif. Et une solide réputation sur la scène londonienne et ailleurs depuis la création de ce jazz band, en 1979, par Jean-Paul Bluey Maunick. Ce dernier est un boulimique de la musique : il écrit et compose, joue de la guitare, produit des albums.

Outre Incognito, il a collaboré avec nombre d’artistes dont Al Jarreau, George Benson, Stevie Wonder et Anastacia. Bluey Maunick s’investit également au sein de Citrus Sun, groupe instrumental qu’il a fondé, et du label Splash Blue. Cette maison de production veut soutenir les talents émergents de la soul, du funk et du jazz.

Bluey Maunick se livre aussi seul. A travers deux albums : Leap of faith, sorti en 2013 et suivi, deux ans plus tard, de Life between notes.

Photo : marcalbertphoto.com via www.incognito.london