Les coffres-forts saisis chez Navin Ramgoolam vont livrer leur secret. La Central Criminal Investigation Department (CCID) procède actuellement à leur ouverture. C’est ce qu’a confirmé Yousuf Mohamed, l’avocat de l’ex-Premier ministre, à la presse. Ramgoolam, qui s’est rendu aux Casernes centrales accompagné de ses hommes de loi aux alentours de 10h30, a livré les codes aux limiers il y a environ une heure.

Les spéculations vont bon train sur le contenu des coffres. Ceux-ci pourraient ainsi contenir de l’argent en devises, des titres de propriétés à Maurice et à l’étranger, des détails ainsi que des documents de comptes bancaires locaux et étrangers. Voire des dossiers sensibles, y compris sur des personnalités politiques du gouvernement et de l’opposition.

Les enquêteurs, qui sont sous les ordres de l’assistant commissaire de police (ACP) Heman Jangi, avaient requis la présence de l’Attorney General Ravi Yerrigadoo pour procéder à l’ouverture. Mais celui-ci a finalement quitté les lieux face aux protestations énergiques des avocats de Ramgoolam. Me Yousuf Mohamed explique avoir  insisté auprès des enquêteurs sur le fait que si Yerrigadoo était resté, son client et lui-même seraient partis. L’allégeance politique de l’Attorney General, poursuit-il, pose problème.

A la requête des limiers, trois officiers de la Banque de Maurice et deux de la Financial Intelligence Unit assistent également à l’ouverture des coffres.