Nathalie Gopee, mairesse de Curepipe, restera à son poste. Tout comme elle, les autres conseillers du PMSD continueront à faire partie des équipes dirigeantes des cinq municipalités. C’est à l’issue d’une réunion entre l’état-major du PMSD et les conseillers municipaux du parti que cela a été décidé.

Pour Robert Pallamy, le PMSD a été « la locomotive » qui a permis à la défunte Alliance Lepep de remporter les 120 sièges des 5 municipalités du pays. Le président du PMSD estime donc que les conseillers bleus ont « la légitimité » pour rester en poste.

Interrogé sur la possibilité que Rama Valayden, en froid avec le PTr, rejoigne le PMSD, Pallamy a dit « ne pas avoir d’information » sur de telles discussions.