Ce point de presse n’était pas prévu à l’agenda. Et si l’invitation ne contenait aucun autre détail que le lieu et l’heure, il s’avère finalement que le Premier ministre abordera la question qui a rythmé toute cette semaine : le départ d’Ameenah Gurib-Fakim de la présidence de la République. Qui devrait intervenir après le départ de son homologue indien, Ram Nath Kovind, l’invité d’honneur des célébrations des 50 ans d’indépendance du pays.