Les récentes inondations à Fond-du-Sac ont remis sur le tapis l’urgence des travaux requis dans la région pour limiter les dégâts causés par la montée des eaux lors de grosses averses. Le ministre Etienne Sinatambou sera interrogé, lors de la Private Notice Question de ce mardi 16 avril, sur ce qui est envisagé et sur d’éventuelles compensations aux sinistrés.

Place ensuite aux questions adressées au Premier ministre. Pravind Jugnauth devra répondre, pêle-mêle, sur les voyages du chairman d’Airports of Mauritius, les indicateurs économiques en ce début d’année, les travaux entrepris par la National Development Authority, le chanvre industriel ou encore le coût de l’affaire BAI.

Il sera aussi question de tourisme lors de la tranche des questions parlementaires adressée aux ministres. Le backbencher Sudesh Rughoobur interrogera le ministre Anil Gayan sur la formation dispensée par l’Ecole hôtelière Sir Gaëtan Duval, les expatriés employés dans ce secteur mais aussi les efforts entrepris pour séduire les voyageurs chinois.

Il sera aussi question d’énergie, le député travaillsite Osman Mahomed voulant savoir où en est la ferme éolienne prévue à Plaine-Sophie.

Le député Rajesh Bhagwan veut, lui, des détails sur l’avancée des projets d’«Urban Terminals» à  Curepipe, Rose-Hill et Port-Louis.

A surveiller : le député Bashir Jahangeer, qui interrogera le Deputy Prime minister Ivan Collendavelloo quant aux projets du Central Electricity Board. Aadil Ameer Meea l’interrogera, pour sa part, sur l’absence des comptes audités de l’organisme depuis 2016.

Le député mauve, député de Port-Louis Maritime/Est – circonscription comprenant Agalega –entend bien avoir des réponses de la ministre des Collectivités locales Fazila Jeewa-Daureeawoo sur les projets en cours sur l’archipel.

Il sera aussi question des repas gratuits offerts dan les écoles ZEP (zone d’éducation prioritaire), des critères d’admission dans les «Academies», de la rénovation de la municipalité de Curepipe, d’accidents de la route impliquant des touristes, ou encore des travaux du High Level Committee sur les réformes à apporter à la Law Practitioners Act.