« Navin Ramgoolam a le charisme que sir Anerood Jugnauth n’a pas. » Yousuf Mohamed en est convaincu. Et c’est ce qui ramènera le leader du Parti travailliste au pouvoir, estime le Senior Counsel. Les nombreuses affaires qui pendent au nez de son client depuis le 6 février 2015 ne l’inquiètent pas outre mesure. Aucune charge ne tiendra la longueur, assure Yousuf Mohamed, qui voit bien le Parti travailliste (PTr) reprendre les rênes du pouvoir avec son ancien partenaire, le PMSD.

L’homme de loi concède que certaines ‘pesanteurs ethniques’ jouent en faveur de Navin Ramgoolam au sein de son parti. Yousuf Mohamed dit toutefois sentir une réelle volonté de changement chez le PTr et son leader. Il leur faut du temps pour le démontrer, souligne-t-il.

Yousuf Mohamed a aussi commenté sa décision d’accepter de défendre le dossier d’Akil Bissessur, qui demande à SAJ de rembourser son salaire de Premier ministre. Certes, c’est une action politique, dit-il, qu’il a cependant acceptée sur la base du principe juridique qui la sous-tend.