L’année 2016 sera-t-elle celle de la reprise économique, comme le prévoit le ministre des Finances ? Reza Uteem reste, pour sa part, sceptique. A moins, avance le cadre mauve, que cela ne vienne des investissements directs étrangers. Or, les chiffres à fin 2015, dit-il, ne sont pas rassurants.

Le député MMM estime cependant que son parti reste celui qui peut « transformer » positivement le pays. Un retour au bercail d’Alan Ganoo, par agenda, n’est par ailleurs pas à écarter. Un possible regroupement de l’opposition non plus, mais sur la base d’un agenda précis.

Reza Uteem admet ainsi que « tout est possible en politique ». Même une réunification de la grande famille militante… Ou une alliance avec le Parti travailliste – sans Navin Ramgoolam.

Le MMM poursuit également sa réflexion sur la prochaine échéance électorale. Notamment sur l’identité du Deputy Leader dans l’éventualité que les mauves se présentent seuls aux législatives. Reza Uteem peut-être ? Le principal intéressé répond par la négative. Estimant qu’il n’a pas suffisamment d’expérience pour prétende à ce ticket.

Retrouvez l’intégralité de son entretien plus bas.