Le communiqué tient en une ligne. L’Information and Communication Technologies Authority indique que Kailash Trilochun n’est plus son conseil légal.

Cette décision intervient deux jours après que le Premier ministre a annoncé, au Parlement, que l’homme de loi a touché quelque Rs 19 millions dans le cadre du procès intenté par Emtel à l’ICTA, entre autres défendeurs.

Hier, Nando Bodha a déclaré au Parlement que la Road Development Authority se passera désormais des services de Trilochun.

Contacté au téléphone, Sunjiv Soyjaudah, directeur exécutif de l’ICTA, s’est refusé à tout commentaire.

Photo d’arvhices