Les 190 licenciés de Courts ont pu s’enregistrer, ce vendredi, au «Workfare programme». Ce qui leur permettra de toucher des indemnités pendant une période pouvant aller jusqu’à un an et d’identifier de nouveaux emplois à pourvoir.

C’est à la suite d’une rencontre entre les cadres du ministère du Travail ainsi que les employés et représentants syndicaux de Courts que la décision de s’enregistrer au «Workfare programme» a été prise. Toutefois, Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo ont insisté sur la nécessité pour les anciens employés d’avoir une rencontre avec le ministre Roshi Bhadain afin d’obtenir des conditions de licenciements plus favorables.

Les syndicalistes disent aussi avoir constaté des « anomalies » dans certains licenciements. Notamment par rapport au temps de service des personnes mise à pied et la non-considération de la situation personnelle de certaines personnes, comme les femmes enceintes.

Photo : Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo de la Confédération des travailleurs du secteur privé, qui représente les employés de Courts.