Ariel Sharon a finalement rendu l’âme aujourd’hui, à 85 ans, au Sheba Medical Center. L’annonce a été faite par les services de l’actuel Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Depuis la semaine dernière, l’hôpital communiquait sur sa santé qui se dégradait de manière inquiétante. Ariel Sharon était hospitalisé dans cet établissement de la banlieue de Tel Aviv depuis la grave attaque cérébrale qui l’avait plongé dans le coma, il y a huit ans. Son fils Gilad Sharon, rapporte le Huffington Post, a déclaré : « Il est parti quand il l’a décidé. »

Figure phare en Israël, Ariel Sharon a d’abord eu une longue carrière militaire marquée par des actions hautement controversées, notamment à Gaza, avant d’entrer sur la scène politique. Le général est élu Premier ministre en 2001 et amorce sa troisième campagne électorale lorsqu’il est terrassé par une attaque, en janvier 2006.

Photo : 19 mars 2001, au Pentagone. Ariel Sharon (à g.), alors Premier ministre d’Israël, est ici en compagnie de Donald Rumsfeld, qui était à l’époque secrétaire d’Etat à la défense des Etats-Unis.