« J’y ai réfléchi pendant longtemps. Je ne suis pas hétérosexuel. » C’est lors d’une interview exclusive avec sir Michael Parkinson, diffusée hier soir sur une chaîne australienne Channel 10, que le champion australien Ian Thorpe s’est dévoilé. « Cela ne fait que deux semaines depuis que je me sens suffisamment à l’aise pour le dire aux gens qui me sont les plus proches », a-t-il poursuivi.

Pourtant, depuis de nombreuses années, celui qui a été cinq fois médaillé d’or aux Jeux olympiques maintenait avec force aimer les femmes. Ecartant d’un revers de main les rumeurs sur son homosexualité et s’exprimant en de nombreuses reprises sur la question.

Dans This is Me, son autobiographie parue en 2012, la « Torpille » écrivait notamment : « Pour que tout soit clair, je ne suis pas gay et toutes mes expériences sexuelles ont été de nature hétéro. Je suis attiré par les femmes… » Le trentenaire, plus jeune champion du monde à 15 ans, de poursuivre : « Je sais ce que sait que de grandir et de s’entendre dire quelle est sa sexualité, pour ensuite se rendre compte que ce n’est pas l’entière réalité. On m’a accusé d’être gay avant que je sache qui j’étais. »

Ian Thorpe dit ne pas avoir fait son coming out avant car il ne voulait pas que « les gens remettent en cause [son] intégrité ». « J’avais l’impression que le mensonge était devenu si énorme… »

Pour sir Michael Parkinson, c’est l’une des meilleures interviews qu’il ait réalisées. D’autant que le champion australien – détenteur de cinq médailles d’or olympiques – avait décidé qu’aucune question n’était taboue. L’entretien revient donc sur le parcours de la légende australienne de natation. Sur les bons et les mauvais moments, dont la lutte de Ian Thorpe contre la dépression, les drogues et l’alcool – ce qui lui avait valu d’être admis en centre de réhabilitation en février de cette année.

« Sa lutte contre la dépression offre un aperçu unique du côté obscur de la célébrité et du succès », a déclaré Parkinson. Mais « ce qui me fascine », explique le journaliste, « c’est qu’excepté au tout début de sa carrière, il n’a jamais semblé prendre du plaisir de son succès ni le célébrer ».

Comme le souligne sir Michael Parkinson, « l’histoire d’un garçon qui, adolescent, est champion du monde, a conquis le monde et ensuite semble laisser échapper tout ça est fascinante et intrigante ».

Thorpe a pris sa retraite de la natation de haut niveau en 2006. Il a tenté, en 2011-2012, de faire son come-back. Une grave infection à l’épaule a mis fin à ses espoirs de se qualifier pour les Mondiaux de 2013 et les Jeux du Commonwealth, qui démarrent le mois prochain à Glasgow. Ian Thorpe sera cependant l’un des commentateurs de Channel 10 pour cette compétition.

Sources : The Guardian, Le Huffington Post – Photo : Mike Egerton/PA via The Guardian