A la faveur des révélations faites par le MMM, le gouvernement ou encore Dawood Rawat dans son interview à ION News, le leader du PTr estime que les «secrets» du financement politique sont en train d’être découverts. Accusant, au passage, le MMM et le MSM d’être «hypocrites» sur la question.

Commentant les récents scrutins, Navin Ramgoolam a relativisé la victoire 120-0 de l’Alliance Lepep aux élections municipales de ce dimanche 14 juin. Pour l’ancien Premier ministre, loin d’être une razzia, cette victoire n’est pas synonyme d’un « vote d’adhésion » pour le gouvernement, la grande majorité des électeurs des villes ayant décidé de bouder les isoloirs.

Le chef des rouges n’a pas non plus manqué de critiquer sir Anerood Jugnauth dans sa gestion de l’affaire Bramer Bank. Pour Ramgoolam, celui-ci s’est rendu coupable d’un délit d’initié en retirant ses dépôts à l’ancienne banque du groupe BAI sur la base d’informations obtenues en tant que Premier ministre. Et de réclamer que la police s’intéresse à ses transactions bancaires peu avant la révocation du permis d’opération de l’ex-Bramer Bank.

Navin Ramgoolam a, par ailleurs, commenté un autre volet de l’interview de Dawood Rawat. En s’étonnant du fait que les révélations de ce dernier au sujet du « deal » qui lui aurait été proposé lors d’une visite de Sattar Hajee Abdoula à Paris n’aient pas suscité plus d’intérêt de la population et des médias.