Le ministère de la Santé va signer un protocole d’accord avec les autorités de santé publique saoudiennes pour des avenues de coopération dans divers domaines. Entre autres, Riyad va aider Port-Louis dans le développement de ses infrastructures, la recherche pour la prévention des maladies infectieuses et aussi à traiter des patients ne pouvant être opérés à Maurice.

Un programme de migration circulaire pour le personnel médical, le recrutement de médecins mauriciens et la mise en pratique des normes internationales de santé seront au menu des négociations, comme décidé hier par le Conseil des ministres.