L’ex-Gouverneur de la Banque centrale doit pousser un ouf de soulagement. Deux des trois accusations dont Rundheersing Bheenick faisaent l’objet ont été rayées en Cour de Moka. Le Directeur des poursuites publiques a avisé le Commissaire de police qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour envisager des poursuites. Selon son avocat, Hervé Duval, la troisième accusation provisoire de vol, devant la Cour de Port-Louis, devrait aussi être abandonnée le 12 mai prochain.

L’ex-Gouverneur de la Banque de Maurice avait été arrêté en février 2015 suite à la saisie de documents et d’argent à son domicile, et dont il avait par la suite expliqué la provenance dans un affidavit. Il faisait face à trois charges provisoires : blanchiment d’argent, « larceny by person in receipt of wages » et « possession of property by means of a crime ».

Photo d’archives : Rundheersing Bheenick à sa sortie des Casernes centrales, en compagnie de son avocat Hervé Duval.

Voir ici l’entretien qu’Hervé Duval a accordé à ION News aujourd’hui.

Note : Cet article a été modifié pour préciser que deux charges ont été rayées, et non les trois comme initialement indiqué.