Elles ont démarré depuis le 8 septembre et devraient continuer « pour quelques jours encore ». Des fouilles de passagers sont, en effet, effectuées depuis ce lundi au port et à l’aéroport. Cela en raison des craintes d’attentat en marge du 11-Septembre et du décès, il y a quelques jours, d’un dirigeant du mouvement islamiste Al-Shabaab. C’est ce qui est indiqué dans un communiqué du Prime minister’s Office (PMO), émis en ce début de soirée.

Les fouilles, indique le PMO, sont « systématiques » et « menées de façon professionnelle et non discriminatoire ». Plusieurs services portuaires et aéroportuaires collaborent dans le cadre de cette opération mise en place à cause de l’« alerte internationale » : la police, les douanes, la National Coast Guard, la Mauritius Ports Authority, Air Mauritius et Airports of Mauritius Ltd.