C’est le soulagement du côté des clients de la Bramer Asset Management (BAM). Un « accord de principe » a, en effet, été trouvé avec le gouvernement. Une « solution bienvenue », indique Kailash Juddoo, à laquelle  le comité de soutien, dont il fait partie, et les autorités sont arrivés lors d’une réunion, hier. Et qui met fin à « l’angoisse dans laquelle ont vécu des milliers de familles ces dernières semaines », souligne Kailash Juddoo.

Les discussions ont été de longue haleine, ce mardi 26 mai, au siège du ministère de la Bonne gouvernance. Et se sont terminées tard dans la nuit. Outre le ministre Roshi Bhadain et cinq membres du comité de soutien, le secrétaire financier Dev Manraj ainsi que les Special Administrators de la BAI, Mushtaq Oosman et Yogesh Rai Basgeet, et des officiers de la Financial Services Commission étaient également présents.

L’accord de principe est similaire à celui trouvé pour les clients du plan Super Cash Back Gold. Soit le remboursement du capital investi sur les fonds que gérait BAM : Bramer Property Fund, Hennessy Investment Fund, Discretionary Portfolio Management et quelques autres petits produits. Cela concerne 5 664 portefeuilles, ce qui représente entre 15 000 et 16 000 familles, selon le comité de soutien.

Il reste encore à en finaliser les détails, précise Kailash Juddoo, notamment sur la formule à adopter. Celle-ci devrait être annoncée ce vendredi. La lutte ne s’arrête cependant pas là, soutient notre interlocuteur. Car les « responsables qui ont fait se volatiliser nos investissements devront répondre de leurs actes ».

Photo : Kailash Juddoo, membre du comité de soutien, lors de la réunion des clients de BAM le 13 mai dernier.