Du 21 au 27 mars de cette année, 5 441 cas d’infections aigües des voies respiratoires ont été répertoriées au niveau des divers hôpitaux publics de l’île. Une hausse de presque 70% comparé à la même période l’année dernière, quand on avait enregistré 3 533 cas du 16 au 22 mars et 3 461 cas du 23 au 29 mars. Mais qui, comparé aux chiffres de ces dernières semaines, montre une tendance à la baisse.

En effet, les hôpitaux de l’île ont enregistré 5 777 cas d’infections aiguës des voies respiratoires, dont des cas de grippe, du 14 au 20, 6028 du 7 au 13 mars, et 5 601 du 29 février au 6 mars. Le Dr Fazil Khodabocus, de l’unité des maladies transmissibles du ministère de la Santé, avait expliqué cette recrudescence par le climat chaud et humide qui avait prévalu ces derniers temps.

On note la même tendance à la baisse pour les cas de gastroentérite. Du 21 au 27 mars, 611 cas ont été enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux et ceux de Souillac, Montagne-Longue et Mahébourg. Ce chiffre était de 658 la semaine précédente, de 664 pour la semaine du 7 au 13 mars, et de 727 du 2 au 8 mars, 727.

Pour ce qui est de la conjonctivite, 510 cas ont été répertoriés du 21 au 27 mars au Subramania Bharati Hospital, à Moka. La semaine précédente, il était question de 620 cas. Du 7 au 13 mars, les chiffres pour cette inflammation de l’œil s’élevaient à 534, et à 535 du 29 février au 6 mars.

Les précautions d’usage restent toutefois de mise pour ne pas choper une infection ou contaminer son prochain.