INR 23 millions de biens immobiliers; INR 48 944 en liquide, un peu plus de INR 1 million sur un compte de la SBI et un peu moins sur un autre compte toujours avec la même banque ; quatre bagues en or valant INR 138 060. Le tableau fournit également un relevé d’investissements légèrement inférieurs à INR 11 millions.

Plusieurs titres de presse en Inde ont relayé l’état du patrimoine de Narendra Modi sans devoir mener d’enquête approfondie ni faire d’entorse au secret bancaire. Pour cause, la dernière déclaration des avoirs du Premier ministre indien, en date du 31 mars 2018, a été rendue publique par le bureau du chef du gouvernement indien.

Le PMO indien a mis en ligne la déclaration des avoirs d’un nombre important de ministres du gouvernement central, dont ceux de Sushma Swaraj, la ministre des Affaires étrangères, et Arun Jaitley, celui des Finances.

En Inde, la commission électorale ainsi que les institutions fonctionnant sous la loi Lokpal, détiennent des pouvoirs étendus pour consulter ces relevés et agir dans les cas de corruption. L’obligation de déclaration des avoirs dans la Grande péninsule s’étend également aux hauts fonctionnaires. Dont les relevés du patrimoine sont régulièrement rendus publics.

Contrairement à l’Inde, la Declaration of Assets Act très rudimentaire de Maurice demande aux élus de l’Assemblée nationale ainsi que de la Rodrigues Regional Assembly de même qu’aux conseillers municipaux de déclarer leurs avoirs après leur élection et peu après la fin de leur mandat électif.

Le relevé de leur patrimoine est ensuite gardé dans le plus grand secret à l’Independent Commission against Corruption. Sans que la Declaration of Assets Act ne précise exactement ce qui doit être fait ou pas de ces relevés.

Les Avoirs de Narendra Modi Au 31 Mars 2018 by ION News on Scribd