“Religion is the opium of the masses”Karl Marx

“The media’s the most powerful entity on earth. They have the power to make the innocent guilty and to make the guilty innocent, and that’s power. Because they control the minds of the masses.” Malcolm X

J’ai choisi, cette semaine, d’aborder mon article sous la forme d’une démonstration.
Voici l’équation :
A = La majorité de la population
B = Les leaders d’opinion
C = Le secteur privé
Y = Le parti politique
X = Le gouvernement
Comment faire pour que Y=X ?
A Maurice, comme dans d’autres démocraties, le parti politique a besoin des votes de la majorité de la population pour accéder au pouvoir.
Influencer A
Sachant que :
– La majorité de la population ne réfléchit pas par elle-même et suit l’opinion publique. Elle a peur de contredire la pensée unique et choisit plutôt de l’assimiler.
– La « masse » se laisse davantage dominer par les émotions que par la logique. N’avez-vous jamais vécu ce moment où votre logique individuelle fut balayée par l’émotion collective durant une manifestation, un discours, une tragédie… ? Quand vos émotions vous dominent, vous êtes manipulables.
Alors,
Pour influencer la masse, il faut donc que le parti politique sache galvaniser les foules sur une base émotionnelle. Pour ce faire, il aura besoin du soutien des leaders d’opinion.
Avoir la mainmise sur B
Les leaders d’opinion sont ceux qui ont de l’influence sur des segments représentatifs de la population.
Les personnalités. Ce peut être des religieux, des membres de partis politiques, des travailleurs sociaux, des artistes, des entrepreneurs. Par conséquent, le plus grand nombre de leaders d’opinion qui soutient un parti politique, le plus grand nombre de segments qui le soutient aussi indirectement.
Les médias sont les relais d’informations qui peuvent servir d’outil pour endoctriner la masse : journaux, radios, chaînes télévisées. Pour avoir le soutien des médias, le parti politique doit gravir trois échelons : les journalistes, la direction et les actionnaires. Plus les échelons sont élevés et plus l’influence est grande.
Deux moyens sont possibles pour obtenir le réseau d’influence des personnalités et des médias :
– Le premier est l’adhésion à l’idéologie ou à la vision du parti ;
– Le deuxième est purement la corruption.
Exemple: Le président Abraham Lincoln, qui n’a pu faire adhérer la majorité du Parlement à son idéologie, a acheté les votes pour faire passer le 13e amendement sur l’abolition de l’esclavage. Dans ce cas précis, la fin justifiait les moyens.
Obtenir le financement de C
Du moment que le parti arrive à influencer la masse grâce au soutien des leaders d’opinions, ses membres peuvent aisément aller chercher le financement du secteur privé. Les meilleurs bailleurs de fonds du parti sont généralement en première ligne pour décrocher un « ticket » pour les élections.
Ce financement est nécessaire pour assurer le fonds de roulement du parti, communiquer, organiser des manifestations ou corrompre les leaders d’opinion.
Les entreprises ou les individus qui financent le parti s’attendent généralement à un retour sur investissement direct (contrats) ou indirect (influence) en cas de victoire après les élections.
Ces relations incestueuses entre la politique et le privé fonctionnent dans un système gagnant-gagnant.
Ainsi,
Les conclusions que je tire de cette démonstration sont que :
– La majorité de la population est endoctrinée par les leaders d’opinion ;
– Les leaders d’opinion suivent une idéologie ou sont corrompus ;
– Le secteur privé assure le fonds de roulement du parti.
Et vous, qu’est-ce qui vous incite à voter pour un parti lors des élections ?
L’indépendance d’esprit est une utopie. Le conditionnement est un art.
Si Y=B+C
Alors, Y=X